Dans les coulisses d’une imposteur responsable

Anthropic - Communication responsable - Clémence Studer

Bim, le ton est lancé dès l’intitulé du titre : « Dans les coulisses d’une imposteur responsable ».

Le jour où je rédige ces premières lignes, c’est le deuxième « Jour 1 » du confinement en France, nous sommes le vendredi 30 octobre et depuis 00h, nous sommes officiellement en « reconfinement » en raison de la 2nde vague de la pandémie de la COVID-19.

Une triste période que nous vivons actuellement où ma motivation a fait place à la démotivation.

Et parce que je ne veux pas me laisser envahir par ce sentiment, j’ai eu envie de vous partager le quotidien d’une jeune auto-entrepreneure, le mien, qui a fait le choix de se lancer dans une période remplie d’incertitudes et de doutes mais où tout ce qui me semblait impossible me semble alors possible.

« Grand dieu, mais pourquoi fait-elle cela ? »

Si j’ai choisi de faire ça, c’est parce que j’en ai tout simplement ressenti le besoin. Et parce que je prends énormément de décisions au feeling, j’ai eu cette soudaine envie de me lancer dans la rédaction. Peut-être que ces quelques lignes ne seront pas publiées, ou peut-être que si. En attendant, si vous êtes en train de me lire, c’est que j’ai décidé de prendre mon courage à deux mains et que j’ai réussi à appuyer sur le bouton « Publier ».

Alors, pour vous, lecteurs.rices, qui ne me connaissez pas, vous méritez tout de même une brève présentation. Je me prénomme Clémence, j’ai été diplômée d’un mastère spécialisé en communication il y a maintenant 1 an (diplôme que je n’ai toujours reçu pas en raison de la fameuse pandémie qui a annulé ma remise de diplôme). Et j’ai rejoint la belle ville de Lille en octobre 2019, où les frites, les bières, les gaufres et les tartes aux maroilles ont été élues reines ! (Ok j’abuse car il y a aussi le welsh, le chicon… mais j’avais envie d’employer le mot Reine ok ! #vivelefeminin).

Enfin bref, je m’égare. Revenons au sujet du jour car, en avril 2020, j’ai choisi de me lancer en freelance et de créer mon entreprise, et plus particulièrement ma société de conseil en communication responsable, où j’accompagne des entreprises vers une communication plus responsable, en accord avec leur stratégie globale et les challenge sur leurs problématiques de Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE). Je pourrais bien évidemment vous en parler pendant des liiiiiiignes et des liiiiiignes, mais ce n’est pas là le sujet du jour car, ce n’est pas tant du positionnement de cette entreprise dont j’ai envie de vous parler mais plutôt des tenants et des aboutissants de cette prise de décision.   

Dans les prochains articles, j’ai donc à cœur de partager avec vous le cheminement que j’ai dû parcourir pour pouvoir devenir auto-entrepreneure, avec mes conseils, mes échecs, mes craintes, mes doutes, mes envies, mes questionnements… enfin bref, un peu comme un journal de l’auto-entrepreneure mais « dans les coulisses d’une imposteur ».

Un titre sur lequel nous reviendrons dans les prochaines semaines…

A très vite,

Clem.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :